2 Dans Naturopathie

À trente-quatre balais, je me reconvertis à la naturopathie !

Nombreuses sont les personnes qui, sur les réseaux sociaux, connaissent mon parcours de reconversion professionnelle en tant que naturopathe.

Recevant moult messages abordant ce parcours, me demandant mon avis sur différentes écoles ou le coût de ma formation, j’ai décidé de vous apporter une réponse qui, je l’espère, sera claire et complète. J’ai longtemps hésité à écrire sur ce sujet, mais le sondage sur Instagram est parvenu à me faire changer d’avis.

J’ai également décidé de diversifier mes articles sur le blog et de ne plus me cantonner à la « beauté ». Ayant l’impression d’avoir un peu fait le tour du sujet, je souhaite un blog plus orienté Lifestyle.


Un disclaimer s’impose !

Cet article n’a pas pour vocation de faire la promotion d’une école en particulier. Évitons-nous l’inutile et houleux débat « ton école est nulle, mon école est mieux » !

Pour celles et ceux qui souhaiteraient se lancer dans une formation, je vous invite à contacter directement les écoles et à prendre connaissance des dates de leurs portes ouvertes, ainsi qu’à vous rendre aux salons professionnels qui se déroulent un peu partout. Notez qu’un salon Zen se tient tous les ans à Paris au mois de septembre.
Quelques sites sont également de précieuses sources d’informations :
– Le Syndicat des professionnels de la naturopathie (SPN)
– La Fédération Française de Naturopathie (FENA)
L’OMNES  l’Association professiionnelle de naturopathe

Qui ne tente rien… n’a rien !
Salariés, n’hésitez pas à demander un financement à votre employeur. Certains dispositifs peuvent en effet vous donner droit à des formations. Le site CPF (Mon compte formation) vous permettra d’accéder à votre compte d’heures. Celui-ci regroupe les heures acquises tout au long de votre activité professionnelle ainsi que les éventuelles heures supplémentaires que vos employeurs vous ont peut-être attribuées.  Ce solde est plafonné à 150 heures.
Demandeurs d’emploi, je vous invite à vous renseigner auprès de Pôle Emploi.

ATTENTION : gare aux charlatans qui vous demanderont rapidement d’ouvrir votre porte-monnaie ! Renseignez-vous scrupuleusement avant de vous engager.

Pourquoi ai-je décidé de me lancer ?

C’est ma passion pour la médecine naturelle qui a guidé mon désir de formation et tout ce qui en découle depuis. Je suis absolument convaincue que notre santé est intimement liée aux conditions environnementales dans lesquelles nous vivons.
Côtoyer professionnellement les couloirs d’hôpitaux, la maladie, la fin de vie m’a persuadée de l’importance de la prise en compte de l’individu dans sa globalité. Je ne souhaite plus m’attarder uniquement sur les symptômes. De plus, la naturopathie me permet chaque jour de renouer avec mes origines puisqu’enfant j’étais soignée à l’aide des plantes.

Tout ceci m’a aidé à réaliser que je souhaitais donner une dimension plus humaine à mon activité professionnelle. J’ai eu l’opportunité de m’interroger et ai compris ô combien il est important de redevenir acteur et actrice de sa santé.

La naturopathie, un métier à part entière !

La naturopathie est tout d’abord une philosophie de vie, l’art de vivre en harmonie avec soi, les autres et son environnement. C’est également une hygiène de vie physique et psychologique. La naturopathie est une médecine holistique (du latin natura et du grec pathos), complémentaire, qui prône différentes méthodes naturelles de soins pour stimuler la capacité d’autoguérison. Elle puise son origine dans la Grèce Antique avec Hippocrate, médecin grec, père de la médecine traditionnelle orientale. L’allopathie n’est pas opposée à la naturopathie, bien au contraire. Elles sont complémentaires.

Les principes fondamentaux de la naturopathie

Le vitalisme : philosophie qui consiste à considérer l’individu, sa santé, son énergie comme un TOUT.

L’humorisme : complément inséparable du concept du vitalisme. Les humeurs sont les liquides corporels tels que le sang, la lymphe, les urines. Il envisage la santé par l’équilibre de la qualité des « humeurs » du corps en corrigeant les surcharges et les carences qui altèrent le terrain* biologique de l’individu.

Le causalisme : recherche les causes premières des troubles ou des maladies rencontrées dont les symptômes ne sont que la conséquence. Le causalisme est la prise en compte de l’individu dans sa globalité.

Le terrain* : est la base de travail d’un naturopathe. Il permet de mieux comprendre le corps d’un individu. Chacun est différent, possède un fonctionnement biologique unique. Le naturopathe va réfléchir en « terrain » et va considérer la personne dans sa globalité et non en fonction de ses symptômes de manière à remonter à la source du problème.

Les dix techniques :

La naturopathie utilise les moyens mis à disposition par la nature pour retrouver la santé et la conserver durablement. Le naturopathe va se concentrer en premier lieu sur trois techniques majeures puis s’aider de sept autres dites complémentaires. Je ne vous les détaillerai pas ici, cela risquerait d’être long.

Les trois techniques majeures :
L’alimentation
L’exercice physique
La psychologie (gestion du stress, relaxation, équilibre émotionnel…)
Les sept techniques complémentaires :
La phytothérapie
L’hydrologie
Les techniques manuelles
La réflexologie plantaire
Les techniques énergétiques
Les techniques vibratoires
Les techniques de respiration

Ai-je fait le bon choix ?

Je ne vous cache pas que la formation est assez intense. Les intervenants sont très exigeants. Celles et ceux qui me suivent sur Instagram ont pu voir, par exemple, comme je suis faite remonter les bretelles malgré mon 17 / 20 pour avoir oublié de parler des émonctoires.
Cette formation demande beaucoup de travail, de recherches, sans parler des devoirs, des partiels… Et que dire de la partie anatomie et physiologie, la plus importante ! Il faut, de plus, remettre un mémoire de fin d’études et… j’appréhende énormément.
J’ai la chance de ne pas repartir de zéro, mais cela n’empêche pas que le chemin est parfois difficile. Il m’arrive de craquer, de pleurer et d’avoir envie de tout envoyer balader ! Je dois jongler entre mon travail – je travaille de nuit-  ma vie de famille – je suis maman de deux enfants. Oui, c’est parfois difficile. Je suis très fatiguée en ce moment, je cogite énormément la nuit et je ne parle pas des déplacements à Paris ! Debout à 4 heures du matin pour être en cours à 8 heures 30 et de retour à la maison à 19 heures. Ça pique !
Mis à part ces petits tracas… tout va bien !  Je suis fière d’avoir fait ce choix. J’ai validé quatre modules et un partiel et suis ravie de ma formation. Je suis consciente de ma chance et ne me lasse jamais d’apprendre. Cette formation est enrichissante et me permet de faire de belles rencontres. Les intervenants sont formidables, les camarades sont tops. Tout ceci est fantastique à vivre !
Et si c’était à refaire ? OUI ! Sans aucune hésitation !

Je tiens d’ailleurs à remercier les personnes qui me suivent sur Instagram, pour leurs messages et leurs encouragements. Vous n’avez pas idée à quel point cela me booste. Je tiens également à remercier celles et ceux qui n’ont pas hésité à me casser du sucre sur le dos et à me dénigrer, à critiquer ma formation, mon choix et mon âge. Mon grand âge… Je pars du principe qu’il n’y a pas d’âge pour se remettre en question, même à trente-quatre balais ! Aujourd’hui certaines de ces personnes me demandent de l’aide afin d’effectuer la même formation que moi : « s’il te plait, as-tu des livres à me conseiller ? », « s’il te plait, peux-tu m’aider à trouver une école ? », « s’il te plait, qui a financé ta formation ? » Je sais qu’il y en a une, particulièrement, qui n’attend qu’une chose, que j’échoue.

D’ailleurs, je vous ferai un jour une petite compilation des pires âneries que j’ai pu lire lorsque j’ai annoncé que j’entamais une formation de naturopathe !

J’espère sincèrement vous avoir aidé.
N’hésitez pas à m’écrire, par mail, je vous répondrai avec plaisir.

À bientôt !

 

 

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre
    Mademoiselle Grenadine
    30 octobre 2017 à 18 h 41 min

    Bravo pour ta réorientation professionnelle, c’est courageux et admirable. Contente d’en avoir découvert plus dans cet article. Et bon courage pour cette intense formation. Gros bisous ma belle

    • Répondre
      Diari Thom
      30 octobre 2017 à 18 h 53 min

      Merci beaucoup c’est adorable. Gros bisous <3

    Laisser un commentaire