0 Dans Naturopathie

La détox ? Pas si anodin !

La détox, c’est un mot que l’on entend dans toutes les bouches pendant l’intersaison, qui est la période propice. Comme tout le monde, je surfe sur la toile et, malheureusement, je lis des choses qui me font froid dans le dos et qui me mettent hors de moi. Et, depuis le tournage de Pur’Aloé, je reçois des questions toutes plus effrayantes les unes que les autres.

Il faut savoir que les cures détox ne sont pas à la portée de tous ; vous allez comprendre pourquoi.

La détox, à quel moment ?

Une cure détox est idéale à l’intersaison : elle se fait soit en automne, soit au printemps. Les organes seront plus réceptifs énergiquement au drainage des toxines.

La cure détox intervient au niveau des émonctoires. Les émonctoires principaux sont les reins, le foie, la peau, les intestins, et, chez les femmes, l’appareil génital. Ce sont les organes qui vont nous permettre d’éliminer les toxines que nous accumulons dans notre organisme.

Je prends un exemple : si votre foie est paresseux, vous pouvez ressentir des désagréments comme des migraines, des nausées, des troubles digestifs, des allergies, ou de l’inconfort pour les personnes en ménopause. Cela montre tout simplement les signes d’un foie fatigué.

Le but de la détox ?

La cure détox permet de renforcer l’organisme et de stimuler le système immunitaire par l’élimination des toxines. Les virus et les maladies auront du mal à s’installer.

Une mise en garde s’impose !

Je tiens à vous mettre en garde : nous n’avons pas tous la même vitalité, nous n’avons pas tous la même capacité à assimiler les vitamines et les minéraux. Certaines personnes sont plus carencées que d’autres. Et c’est là que le danger apparaît. Exemple : une personne malade, en carence ou une personne âgée qui veut entreprendre une cure détox risque une réaction violente aux conséquences irréversibles.

Les cures détox sont interdites pour qui ?

  1. Les enfants (cela paraît évident) : les enfants sont fragiles, leur système immunitaire n’est pas encore au point. Ils sont fragiles et sont bien sûr en pleine croissance.
  2. Les femmes enceintes (cela paraît tout aussi évident) : mesdames, sachez qu’il y a un risque pour votre fœtus, car vous drainez et lui envoyez des toxines. Donc : non, pas de cure détox !
  3. Les femmes allaitantes : oubliez, vous pouvez transmettre des toxines dans le lait maternel.
  4. Les personnes âgées ou immuno-déprimées : c’est déconseillé. Ou alors, si vous vous sentez en pleine vitalité, sans carences, que vos analyses sanguines sont bonnes, alors oui éventuellement, mais faites vous accompagner, par exemple par un praticien naturopathe.

La durée d’une cure détox :

Il faut compter 1 à 3 semaines. Choisir une cure adaptée à sa vitalité, qui peut être ensuite accompagnée d’un jeûne ou d’une mono-diète.

Les effets indésirables de la crise curative :

Il se peut que les 3 premiers jours, votre cure vous paraisse désagréable : maux de tête, vertiges, réaction acnéique.

Pourquoi ? Votre organisme va éliminer les toxines les plus lourdes.

Si les symptômes se poursuivent au-delà de 3 jours, c’est que vous avez sans doute choisi la mauvaise cure : elle n’est pas adaptée à votre vitalité. Il se peut que votre organisme ne soit pas prêt !

Gardez en mémoire qu’il faut éviter de stopper une cure détox, il vaut mieux envisager de faire une cure plus douce.

Accompagnez son corps pendant la cure :

Comment faire ? En pratiquant une activité physique et en vous hydratant (2 litres d’eau par jour).

Mes conseils :

  • Faire une cure une à deux fois par an, de préférence à l’intersaison
  • Choisir une cure adaptée à son niveau d’énergie
  • Votre cure détox doit être agréable
  • Les crises curatives ne doivent pas durer plus de 3 jours
  • Votre cure doit durer de 1 à 3 semaines
  • Les cures ne doivent pas être combinées
  • Vous devez sortir de votre cure en pleine forme
  • Consultez un praticien si nécessaire

 

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire