0 Dans Naturopathie

Ces petits gestes que je pratique pour le changement de saison #1 – Le brossage à sec

Aujourd’hui, j’ai envie de vous présenter un geste beauté très simple et très slow qui est entré dans ma routine soins pour le corps : le brossage lymphatique. Une pratique que j’ai découverte grâce à l’école de naturopathie ; j’en avais vaguement entendu parler, mais je n’avais jamais testé cette méthode.

J’étais réticente… 

Se brosser le corps, non mais quelle idée farfelue ! Comme tout le monde, j’ai des tas d’a priori, je me suis fait un tas de films, j’avais peur d’avoir mal, d’être sujette à des irritations. Bref… Je me suis fait toute une montagne pour rien.

J’ai profité du changement de saison pour faire un bon nettoyage de la peau en complément de ma cure détox.

L’intérêt du brossage :

La peau est le plus gros organe d’élimination, puisqu’elle évacue un demi-kilo de déchets par jour. En naturopathie, il est préconisé de stimuler nos émonctoires et de les nettoyer en profondeur.

Les émonctoires sont les organes chargés d’évacuer les déchets pour permettre de maintenir l’équilibre interne. Effectuer un drainage, comme le jeûne, la diète, la monodiète, les cures d’automne et de printemps, va permettre le nettoyage des émonctoires.

Les 5 émonctoires principaux : les poumons, la peau, les intestins, le foie et les reins. L’émonctoire secondaire chez la femme est la muqueuse génitale.

La naturopathie repose sur différents principes, dont fait partie l’humorisme. Les humeurs correspondent aux différents liquides du corps (le sang, la lymphe…). La qualité de ces liquides joue un rôle primordial dans notre santé. Quand nos fonctions d’élimination sont saturées par une alimentation trop riche et déséquilibrée, notre organisme s’encrasse, et l’augmentation de la toxémie favorise le développement de diverses maladies. Il est donc fondamental de permettre la circulation de nos humeurs et de s’assurer de leur propreté.

La fonction de la lymphe :

La circulation lymphatique est relativement peu connue. Pourtant, elle a un rôle clé dans le bon fonctionnement de notre système immunitaire. La lymphe est chargée de défendre notre organisme des infections. Ce liquide biologique incolore ou jaunâtre circule dans nos vaisseaux lymphatiques. Il contient des cellules immunitaires, des graisses, des toxines, des molécules de protéines dont l’organisme souhaite se débarrasser… Il est primordial que la lymphe soit propre afin que toutes ses fonctions physiologiques fonctionnent correctement.

L’utilité du brossage à sec :

La peau arrive en soutien des organes d’élimination primaire si le foie et les reins peinent à éliminer les déchets. Les glandes sudoripares vont permettre d’éliminer les déchets cristalloïdes, des déchets durs et blessants solubles, en soutien du rein, et les glandes sébacées vont permettre d’éliminer les déchets colloïdaux, des déchets de matières visqueuses (le mucus en fait partie), en soutien au foie et aux intestins. La bile, les selles et le sébum sont des supports d’élimination des colles.

Le brossage lymphatique va permettre de libérer les pores et de favoriser cette élimination tout en activant la circulation sanguine et lymphatique. La lymphe parcourt le corps avant de retourner dans la circulation sanguine. Le brossage a diverses fonctions :

  • Il exfolie les peaux mortes
  • Il adoucit la peau
  • Il libère les pores décongestionnés
  • Il améliore la tonification musculaire
  • Il permet de drainer les toxines
  • Il permet aux organes de mieux fonctionner
  • Il permet de renforcer le système immunitaire
  • Il permet de prévenir le vieillissement prématuré
  • Il améliore la tonification des tissus et répartit les graisses

Comment pratiquer le brossage à sec ?

Le brossage à sec s’effectue sur peau sèche, je le pratique après la douche pendant 5 minutes environ. Votre brosse doit être en fibres naturelles. N’hésitez pas à la toucher, essayez-la sur le dos de votre main par exemple. J’ai acheté la mienne dans une boutique bio pour me faire mon propre avis ; je compte en racheter une autre avec un manche plus long.

Le but du brossage à sec consiste à ramener la lymphe vers les ganglions lymphatiques (la porte de sortie). En effectuant de petits cercles, ensuite de grands cercles dans le sens des aiguilles d’une montre.

Vous devez éviter les zones sensibles comme les aisselles, l’aine ainsi que le torse.

Restrictions et conseils :

Allez-y délicatement. Votre peau n’étant pas habituée, vous risquez d’avoir quelques rougeurs et irritations, cette expérience peut être vite désagréable.

Lavez votre brosse au savon et à l’eau claire une fois par semaine, puis séchez-la au soleil afin d’éviter les moisissures. Évitez de brosser sur une peau lésée, une peau enflammée, les varices, les coups de soleil, les grains de beauté.

Et vous, avez-vous déjà testé le brossage à sec ? Je suis curieuse d’avoir vos retours en commentaires;)

Ma brosse Anaé (clin d’oeil à ma fille Hanaé) disponible sur le site de la Slow Cosmétique

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Captcha loading...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.