0 Dans Naturopathie

Le kéfir de fruits, une boisson vivante aux multiples vertus 

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez certainement dû me voir réaliser du kéfir de fruits. D’ailleurs, j’ai rejoint un groupe Facebook qui propose des dons, des conseils et des astuces pour réaliser son propre kéfir.

Le kéfir se transmet de personne à personne, donc à vous de l’entretenir, de le nourrir, de le bichonner et de le faire proliférer. Les graines de kéfir ne sont pas commercialisées ; certaines boutiques les proposent en poudre lyophilisée. Il existe également du kéfir de lait, mais nous allons nous concentrer ici sur le kéfir de fruits.

Les grains de kéfir de fruits, c’est quoi, au juste ?

Il est très facile de réaliser son kéfir de fruits. Boisson aux multiples vertus, véritable probiotique naturel, le kéfir de fruits est une boisson très pétillante et désaltérante. Il est légèrement alcoolisé (1 °). Les grains de kéfir sont des cristaux transparents constitués de bactéries et de levures. Ce sont des organismes vivants qui se multiplient à vitesse grand V. D’ailleurs, à ce propos, avis aux Rouennais, mes grains de kéfir sont très productifs : si vous êtes intéressés, faites-moi signe.

D’où vient le kéfir de fruits :

Le kéfir proviendrait du Tibet ou du Japon, selon Günther W. Frank, spécialiste du kombucha (une autre boisson fermentée). On doit sa découverte au naturaliste et médecin brésilien Adolphe Lutz, qui aurait trouvé, en 1899, des grains de kéfir dans l’eau saturée de sucre de son figuier de Barbarie.

Les bienfaits du kéfir sur la santé :

  • Le kéfir est un aliment vivant qui fournit des oligoéléments
  • C’est un probiotique utilisé pour ses propriétés diététiques
  • Le kéfir est très digeste, il nettoie et soulage certains désordres intestinaux
  • Le kéfir apporte des bactéries et des levures nécessaires à la digestion et au bon fonctionnement de l’organisme ; il apporte également des vitamines et des minéraux assimilables et des protéines complètes
  • Le kéfir prévient les maladies cardiovasculaires
  • Il réduit l’acidité gastrique
  • Il diminue le taux de cholestérol absorbé et limite la formation des protéines de sang chargées de le transporter
  • Le kéfir renforce l’immunité
  • Le kéfir est réputé dans les cas de troubles dermatologiques (psoriasis, acné, eczéma)
  • Le kéfir stimule la sécrétion d’enzymes par le pancréas et l’action de la bile

Les précautions à respecter impérativement :

Le kéfir étant une boisson fermentée, il est impératif de prendre quelques mesures d’hygiène de manière à éviter toute contamination par des bactéries qui pourraient devenir toxiques.

  • Utilisez des ustensiles en bois et en plastique ; le kéfir ne doit pas être en contact avec le métal.
  • Stockez votre kéfir à l’abri de la lumière.
  • Évitez de consommer du kéfir si votre système digestif est fragile : vous risquez diarrhées et maux de ventre.
  • Pour éviter tout problème, il convient de consommer votre kéfir en douceur afin d’observer la réaction de votre organisme. Vous pouvez commencer par 1/2 verre et augmenter la dose progressivement, jusqu’à 1 à 2 verres par jour.

Comment reconnaître un kéfir mourant :

Les grains de kéfir peuvent être stressés par une surpopulation, un manque de nutriments, ou peuvent faire l’objet d’une contamination. Voici quelques indices :

  • Les grains sont visqueux
  • Les grains sont sirupeux
  • Les grains sentent mauvais (odeur de pourriture, de soufre, etc.)
  • Un film blanc se forme
  • Les grains diminuent de volume

La recette :

  • 1,5 litre d’eau en bouteille (le kéfir supporte mal l’eau chlorée)
  • 5 cuillerées à soupe de sucre complet (j’utilise du rapadura)
  • Grains de kéfir
  • 2 figues séchées
  • 1/2 citron bio ou non-traité

Le matériel :

Ne jamais utiliser d’ustensiles métalliques.

  • Un bocal d’environ deux litres sans couvercle
  • Une cuillère en bois
  • Une passoire en plastique
  • Un linge propre (pour recouvrir le bocal)
  • 2 bouteilles en verre avec une fermeture hermétique (ex. : une bouteille de limonade)

Les instructions pour préparer votre kéfir de fruits :

  1. Prenez un bocal d’environ deux litres sans couvercle, puis ajoutez 1,5 litre d’eau
  2. Ajoutez ensuite cinq cuillerées à soupe de rapadura (les cuillerées doivent être bombées)
  3. Mélangez afin de dissoudre le sucre
  4. Ajoutez deux cuillerées à soupe de grains de kéfir
  5. Ajoutez deux figues séchées, 1/2 citron (bio ou non traité) coupé en rondelles
  6. Couvrez votre bocal d’un linge
  7. Placez le bocal dans un endroit frais, entre 10 et 20 °C
  8. Quand les figues seront remontées à la surface : fermentation F1 (pour la première fermentation, comptez entre 24 à 36 h). Attendez encore 12 h, puis jetez les rondelles de citron et les figues.
  9. Filtrez le kéfir avec une passoire fine en plastique et remplissez des bouteilles qui se ferment hermétiquement.
  10. Gardez vos bouteilles dans un endroit frais à l’abri de la lumière pendant F2 (deuxième fermentation), de 20 à 36 h. Votre kéfir devient pétillant. Consommez-le ou mettez vos bouteilles au réfrigérateur pour ralentir la fermentation.

Ouvrez délicatement le mécanisme d’ouverture en maintenant bien le bouchon : vous risquez de vous éclabousser en l’ouvrant trop vite : j’ai repeint les murs de ma cuisine avec du kéfir de fruits rouges…

Conservation du kéfir :

Pour conserver durablement vos grains de kéfir, plusieurs méthodes s’offrent à vous :

  • Vous pouvez placer vos grains de kéfir au réfrigérateur avec une cuillerée à soupe de sucre (pour nourrir vos grains).
  • Vous pouvez aussi les laisser « en dormance » sans sucre, particulièrement si vous ne souhaitez pas les utiliser immédiatement.

N’hésitez pas à me transmettre vos conseils afin de mettre cet article à jour 😉

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.