1 Dans Beauté

Mes conseils pour réussir sa transition capillaire

Nombreuses sont les femmes qui, à un moment donné, décident d’arrêter de se faire défriser les cheveux et de retourner au naturel. Toutefois, un grand fossé sépare la prise de cette décision et sa réelle mise en application. Ainsi, il arrive même que certaines changent d’avis et abandonnent en plein processus, pour diverses raisons. C’est donc pour cela que je me propose de partager avec vous quelques conseils pour vous aider à mieux comprendre le principe de la transition capillaire, et à réussir cette dernière afin de vous présenter sous votre meilleur jour.
Qu’entend-on par transition capillaire ?

La transition capillaire consiste à passer des cheveux défrisés aux cheveux crépus. Toutefois, à l’inverse du Big Chop, qui consiste à simplement couper les cheveux pour ensuite laisser repousser, vous devez laisser cohabiter les deux textures (défrisés et crépus) ici. Il est donc question de laisser les cheveux pousser, jusqu’à ce que la longueur désirée soit atteinte. Ensuite, il faudra progressivement tailler les pointes pour laisser place pas à pas aux cheveux crépus. Autant vous le dire dès le début, il ne s’agit pas d’un exercice qui peut être réalisé en quelques semaines ; cela dure généralement plusieurs mois, et dans certains cas, plus d’une année. Cependant, le principal avantage que cette technique présente est qu’elle permet un changement de look progressif, étant donné que vous ne rasez pas tout d’un seul coup de tondeuse (Big Chop). Cela vous permet aussi de vous préparer psychologiquement, vous et votre entourage, à votre nouvelle apparence.

Mes 5 conseils

 1) Ne pas se laisser décourager

Cela peut paraître bizarre de prime abord, mais il est important de rester motivée pour réussir le processus de transition et de ne pas se laisser décourager. Il peut arriver que des personnes de votre entourage (parents, amis, collègues, etc.) ne comprennent pas votre vœu de revenir au naturel. Cela pourrait donc les amener à se montrer critiques, ou parfois même moqueurs, vis-à-vis de votre décision. Il vous revient de rester ferme et de continuer la transition. La deuxième raison pour laquelle vous devez être persévérante, c’est la durée du processus, car vous pouvez la définir comme un objectif de réussite personnelle.

2) Se fixer une durée et définir le résultat voulu après celle-ci

Si plus haut, j’avais expliqué que la transition pouvait durer longtemps, sachez que vous pouvez vous-même décider du temps pendant lequel vous passerez de défrisé à crépu. Vous pouvez par exemple décider de réaliser votre transition en 6 mois, et vous vous fixez des buts clairs à atteindre à la fin de ces 6 mois. Une fois de plus, vous devez être patiente, savourer chaque semaine qui passe, et savoir apprécier chaque signe de progression.

3) Hydrater les cheveux

Il est très important que vous gardiez vos cheveux hydratés, car cela empêchera qu’ils se cassent. Pour y parvenir, je vous recommande d’opter pour un hydratant qui contient de l’eau. Vous devez aussi utiliser un produit riche en protéines, pour les parties défrisées. Après cela, vous pouvez vous servir de l’huile ou du beurre (par exemple, le beurre de karité, du gel d’Aloé Vera, de l’huile de coco) pour conserver l’hydratation.

4) Faire un bain d’huile

Je vous conseille aussi de faire un bain d’huile, de préférence avec de l’huile de coco, avant le shampooing. Cela aidera à renforcer vos cheveux. De plus, ces derniers ne casseront plus pendant que vous appliquerez le shampoing. Parlant justement de ce produit, vous pouvez opter pour le shampooing solide, shampooing bio qui a rejoint mon arsenal de coiffure depuis quelque temps déjà.

5) Coiffures conseillées

Pendant une transition capillaire, la façon de se coiffer, pour l’harmonisation des deux textures, peut être un véritable problème. Toutefois, il existe certaines coiffures qui vous aideront à uniformiser les textures tout en conservant votre beauté. Vous pouvez par exemple opter pour des nattes, car elles permettent de limiter la manipulation des cheveux et aident donc à éviter la casse. Il y a aussi le braid-out, qui a le même effet sur les cheveux. Par ailleurs, vous pouvez simplement décider de faire un chignon ou d’utiliser des épingles, un foulard, ou d’autres petits accessoires similaires, pour réaliser plusieurs coiffures faciles que vous changerez à votre gré.

Vous aimerez aussi

1 Commentaire

  • Répondre
    Gwadalisse
    31 mai 2017 à 0 h 23 min

    Hello,

    Oh, je me souviens de ma transition et je n’avais pas tenu le coup. Au bout de 6 mois, j’avais décidé de faire le big chop. Je n’arrivais plus à gérer les deux textures. Ce n’est vraiment pas simple et tes conseils peuvent être rassurants pour celles qui n’ont pas encore sauté le pas ou qui sont en plein dedans.

  • Laisser un commentaire