0 Dans Lifestyle

Débuter le healthy food avec le 20 days of Happy food

Je suis tombée amoureuse du blog Sweet and Sour écrit par Marie, il y a maintenant un an. Elle est notamment connue pour être la co-créatrice d’Oh my Blog et de la Blogschool dont j’ai le plaisir de faire partie. Sur son blog, on découvre ses coups de cœur pour des marques responsables et surtout de savoureuses recettes vegan et gluteen free ! C’est donc en suivant les post de ce blog très inspirant que l’idée m’est venue de rééquilibrer mon alimentation.

20_days_of_happy_food_1

Pourquoi j’ai franchi le pas ?

Je me suis lancée en février, la naissance de ma fille a été un déclencheur pour moi : elle m’a fait réfléchir sur l’équilibre de vie que je souhaitais vraiment avoir et partager avec elle… Il s’agissait aussi pour moi de mettre en pratique des valeurs que j’ai depuis longtemps, sans avoir jusqu’ici les outils pour le faire. J’étais déjà allergique à la junk food et j’ai toujours préféré manger des produits bios avec une traçabilité. J’ai ainsi pris la décision de manger vraiment healthy et donc avec plus de fruits et légumes. Je dois dire que je n’étais pas une addict de la viande donc passer au 100% vegan n’était pas un problème. En tant que femme enceinte, l’aspect santé du programme m’a aussi beaucoup intéressé (non ce n’est pas dangereux !).

En quoi ça consiste ?

Concrètement, le programme 20 days of happy food prend la forme d’un e-book d’une quarantaine de pages envoyé sur ma boîte mail. Il y a tout ce qu’il faut pour suivre le programme jusqu’au bout : des conseils pour ne pas perdre sa motivation et surtout des suggestions d’accessoires de cuisine comme vitamix et des listes d’ingrédients précises pour celles qui comme moi sont un peu perdues sur les étales de marché… Un groupe privé Facebook permet de poser toutes ses questions et d’échanger avec celles qui font aussi le programme : ça m’a sauvé plus d’une fois !

En plus du E-book, j’ai reçu un meal plan avec trois semaines de repas comprenant petit déjeuner, repas du midi, dîner… et même goûter (une bonne nouvelle pour moi j’aurais eu du mal à m’en passer !). Les listes de course pour chaque semaine sont super bien vues, elles m’ont fait gagner un temps fou. La to-do list était aussi là pour m’aider à m’organiser. Le meal plan est complété par 30 fiches recettes super précises donc inratabales avec des recettes vegan et gluten free, des accompagnements green. Je dois dire que je me suis régalée…

20 days of happy food-7_encompagniedediarithom

Comment je l’ai vécu sur le moment

Beaucoup de questions sont venues quelques jours avant le Jour-J, les hormones de grossesse n’aidant pas… Comme pour chaque nouveau projet je me suis demandée si j’étais vraiment capable de le faire, car c’est un engagement sur trois semaines ! Je craignais aussi de stopper le poisson car je continuais à en manger jusqu’ici. Arrêter toute forme d’alimentation d’origine animale pouvait entraîner des carences ce qui me faisait un peu peur avec ma grossesse… Les critiques de ma famille et de mes amis super inquiets ne m’ont pas aidée à me rassurer…
Heureusement j’ai eu de bonnes surprises comme la recette du taboulé de quinoa qui a rencontré un franc succès à la maison, mon mari et ma fille ont adoré ! Le brunch du dimanche a également fait un carton avec ses petits pancakes vegan… Le granola est aussi à tomber par terre !

20 days of happy food-2_encompagniedediarithom

Mon bilan :

Globalement positif. J’ai vraiment eu l’impression de changer mon alimentation en profondeur ce qui était mon objectif numéro 1. Ma consommation de produits d’origine animale comme les œufs ou le lait a été réduite mais ma manière de manger a été enrichie : de nouvelles recettes et de nouveaux produits sont entrés naturellement dans mon quotidien même après la fin du programme. Des changements se sont aussi opérées dans toute ma famille : miracle, ma fille a carrément arrêté le nutella et mange beaucoup plus facilement les fruits et légumes avec les nouvelles recettes.
Seul regret : ne pas avoir un programme à chaque saison ! Par contre, le regard des gens est parfois lourd… J’ai du entendre l’argument du « phénomène de mode » éphémère un demi million de fois et leurs remarques sur les effets sur ma grossesse étaient à peu près du même niveau.

Inscription :

20 days of Happy food

Prix : 35 euros

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire